05/02/2023 Sargassum seaweed Satellite views

 

05/02/2023 SOURCE USA

 

Panama – San Andres (Colombia) – Providencia y Santa Catalina (Colombia) – Costa Rica
Panama – San Andres (Colombia) – Providencia y Santa Catalina (Colombia) – Costa Rica
Mexico – Texas – Louisiana – Gulf of Mexico
Florida – Louisiana – Keys

05/02/2023 SOURCE MEXICO

Satellite warning of floating sargassum presence in the Caribbean Sea

2023-02-05. Approximate area: 33,699 km². Estimated weight 4,634 t

Satellite warning of floating sargassum presence in the Gulf of Mexico

2023-02-05. Approximate area: 128km². Estimated weight 18 t

 

 

USF / NASA Alert: Second consecutive monthly doubling of Sargassum !

 

Outlook of 2023 Sargassum blooms in the Caribbean Sea and Gulf of Mexico*
February 1, 2023, by University of South Florida Optical Oceanography Lab
(bbarnes4@usf.edu, yuyuan@usf.edu, huc@usf.edu)

The maps below show Sargassum abundance, with warm colors representing higher values. The overall Sargassum quantity in the Atlantic Ocean doubled from December to January (8.7 million tons), again setting a new record (previous January record was 6.5 million tons in 2018). Sporadic Sargassum patches appeared in the Lesser Antilles near the month’s end, with larger aggregations passing south of Martinique. Within the Caribbean Sea (CS), most patches were south of Jamaica, moving westward over the course of the month. Essentially no Sargassum was observed in the Gulf of Mexico (GoM).

Looking ahead, this is the second consecutive monthly doubling of Sargassum, previously observed only in 2018. All indications are that this biomass will continue to accumulate and migrate westward over the next several months. We will continue to closely monitor Sargassum coverage, with more updates provided by the end of February 2023. More information and near real-time imagery can be found under the Sargassum Watch System (SaWS, https://optics.marine.usf.edu/projects/saws.html).

Processing note: For this and future bulletins, we have transitioned to a new Sargassum detection algorithm which leverages machine learning. Relative to the previous method, this new approach shows near-identical sensitivity in detecting Sargassum, while reducing false positives and false negatives near clouds and shorelines. While overall quantities slightly differ, relative trends noted in this (and previous) bulletins are the same for both systems.

Source: https://optics.marine.usf.edu/

MÉTÉO FRANCE : 30/01/2023 Prévision d’échouements d’algues sargasses

 

Saint Martin / Sint Maarten – Saint Barth:

Indice de confiance : 4/5

Prévisions pour les 4 prochains jours:
Analyse sur la zone Antilles / Guyane:
On retrouve énormément de radeaux et filaments partout à l’est de l’arc Antillais ; des Iles du Nord jusqu’au sud de la Barbade, et qui s’étendent sur des centaines de kilomètres vers l’est sur l’Atlantique. L’approvisionnement en sargasses est donc quasi ­ininterrompu car favorisé par des dérives qui sont globalement de secteur Est. Pour la Guyane, les détections sont peu nombreuses, localisées au large des côtes guyanaises et également au large de l’embouchure de l’Amazone.

Analyse autour des Iles du Nord:
Des arrivages par vagues dans un flux venant de nord­-est.
Les images du 26 au 29 ont servis à faire cette analyse. De nombreux petits radeaux, plus ou moins épars, transitent dans un flux de nord­-est en direction des Îles
du Nord. On remarque tout de même deux principales source d’arrivage. Un premier chapelet de radeaux qui est la source des arrivages répétitifs sur l’Est de Saint Martin. Un second chapelet plus structuré en long filament qui passe principalement entre 5 et 10 km au sud­-est de Saint ­Barthélemy en direction du sud-­ouest, mais il est accompagné de petit radeaux épars qui continuent par vague d’accrocher l’Est à
Nord­-Est de la petite îles française.

Tendance pour les 2 prochaines semaines :
Des arrivages réguliers
Au vu de tous les signaux présents à l’Est des Antilles, il faut encore s’attendre à des échouements réguliers sur l’ensemble des Iles au cours des 15 prochains jours.


Guadeloupe:

Indice de confiance : 4 /5

Prévisions pour les 4 prochains jours:

Analyse et prévision autour de la Guadeloupe:
Encore des arrivages par vagues ou ponctuels
Les images du 26 au 29 ont servis à faire cette analyse.
De nombreux radeaux plus ou moins épars sont encore visible dans l’est de notre archipel. Un long chapelet de radeaux transite dans le Canal de Guadeloupe. Au nord immédiat de la Désirade les radeaux sont temporairement plus rares mais certains de petites tailles vont tout de même toucher ici ou là les côtes au Nord­-est de la Grande­ Terre. Dans un flux de nord-­est plusieurs filaments transitent entre la Grande­ Terre et Marie­ Galante. Ils vont continuer à être la source des arrivage pour l’Est de la basse­Terre et le Nord­-Est des Saintes.
A l’est de Marie ­Galante et dans le Canal de la Dominique de nombreux radeaux épars ou organisés en petits filaments sont poussés vers le sud-­ouest. De petits arrivages vont se répéter sur l’est des îles du sud encore ces 4 prochains jours.

Tendance pour les 2 prochaines semaines :
Des arrivages réguliers
Au vu de tous les signaux présents à l’Est des Antilles, il faut encore s’attendre à des échouements réguliers sur l’ensemble des Iles au cours des 15 prochains jours.


MARTINIQUE:

Indice de confiance : 5/5

Prévisions pour les 4 prochains jours :
Analyse sur la zone Antilles / Guyane:
Peu d’évolution de la situation. Le proche Atlantique apparaît très chargé. On trouve toujours de nombreux radeaux et filament entre les côtes des Antilles françaises et plus de 1500km à l’Est. De plus elles s’étalent du Nord de la Barbade jusqu’au Nord de l’arc et au­delà. Et pour ne pas arranger les choses, les dérives de
ces derniers jours sont de secteur Est.

Analyse autour de la Martinique:
Renforcement des échouements côté Atlantique
Les nombreux radeaux présents à l’Est de notre île arrivent directement sur nous, les dérives étant d’Est. Des nombreux arrivages sont à prévoir dans les jours qui viennent et plus conséquents en termes de quantité et en fréquence. La côte Sud Caraïbe semble toujours devoir être épargnée. Elle devrait voir passer les radeaux. Une accroche sur l’anse Caffard reste tout de même possible. Un arrivage conséquent
est possible mais fort peu probable.

Tendance pour les 2 prochaines semaines :
Échouements réguliers et fréquents
L’Est des Antilles est encore bien garni en radeaux, les 15 prochains jours ne suffiront pas à tout faire voyager en mer des Caraïbes.


Guyane :

Prévisions pour les 4 prochains jours:
Risque faible

Les détections sont peu nombreuses mais la couverture nuageuse reste considérable, des non détections sont très probables mais de façon restreinte à priori. De plus, les courants sont plutôt favorables à une évacuation des sargasses vers le Nord-Ouest ou vers le large. Le risque d’échouement reste faible.

Tendance pour les 2 prochaines semaines:
Risque faible

Les détections sont peu nombreuses mais la couverture nuageuse reste considérable, des non détections sont très probables mais de façon restreinte à priori. De plus, les courants sont plutôt favorables à une évacuation des sargasses vers le Nord-Ouest ou vers le large. Le risque d’échouement reste faible.

Source : Météo France – Sargasses 2023

Sargassum Monitoring, site de vérification Météo France

28/01/2023 Sargassum seaweed Satellite views

 

28/01/2023 SOURCE USA

sargassum-

 

Panama – San Andres (Colombia) – Providencia y Santa Catalina (Colombia) – Costa Rica
Mexico – Texas – Louisiana – Gulf of Mexico
Florida – Louisiana – Keys

28/01/2023 SOURCE MEXICO

Satellite warning of floating sargassum presence in the Caribbean Sea

2023-01-28. Approximate area: 23,669 km². Estimated weight 3,254 t

Satellite warning of floating sargassum presence in the Gulf of Mexico

2023-01-28. Approximate area: 210km². Estimated weight 29 t

MÉTÉO FRANCE : 23/01/2023 Bulletin de prévision d’échouements de sargasses pélagiques

 

Saint Martin / Sint Maarten – Saint Barth:

Indice de confiance : 4/5

Prévisions pour les 4 prochains jours:
Des arrivages épars mes parfois répétitifs

Les images du 20 au 22 ont été utilisées pour cette analyse. De nombreux radeaux ou filaments de petite taille sont éparpillés près des deux îles françaises. Ils sont poussés par le flux d’est vers leurs rivages ou au travers des différents canaux. Toutefois le large est de Saint-Martin est très chargé alors qu’une accalmie semble s’être installée pour Saint-Barthélemy. Les arrivages vont donc surtout concerner l’Est de Saint-Martin durant les 4 prochains jours.

Tendance pour les 2 prochaines semaines
Encore des échouements à prévoir. L’Est des Antilles est encore bien garni en radeaux, les 15 prochains jours ne suffiront pas à tout faire voyager en mer des Caraïbes.


Guadeloupe:

Indice de confiance : 4 /5

Prévisions pour les 4 prochains jours:

Analyse sur la zone Antilles / Guyane:
Peu d’évolution de la situation. Encore de nombreux radeaux et filament entre les côtes des Antilles françaises et, au moins 400 km au large. De plus elles s’étalent du Nord de la Barbade jusqu’au Nord de l’arc et au­delà. Et pour ne pas arranger les choses, les dérives de ces derniers jours sont de secteur Est.

Analyse et prévision autour de la Guadeloupe:
Des arrivages multiples et épars. Les images du 20 au 22 ont été utilisées pour cette analyse. De nombreux radeaux ou filaments de petite taille sont éparpillés près de nos îles. Ils sont poussés par le flux d’est vers nos rivages ou au travers des différents canaux. Toutes les côtes exposées au flux vont recevoir ici ou là des arrivages souvent ponctuels mais parfois répétitifs durant les 4 prochains jours.

Tendance pour les 2 prochaines semaines :
Encore des échouements à prévoir. L’Est des Antilles est encore bien garni en radeaux, les 15 prochains jours ne suffiront pas à tout faire voyager en mer des Caraïbes.


MARTINIQUE:

Indice de confiance : 5/5

Prévisions pour les 4 prochains jours :

Analyse sur la zone Antilles / Guyane:
Peu d’évolution de la situation. Encore de nombreux radeaux et filament entre les côtes des Antilles françaises et, au moins 400 km au large. De plus elles s’étalent du Nord de la Barbade jusqu’au Nord de l’arc et au­delà. Et pour ne pas arranger les choses, les dérives de ces derniers jours sont de secteur Est.

Analyse autour de la Martinique:
Risque moyen pouvant devenir Fort !
Les radeaux présents à l’Est de l’île, sont actuellement soumis à un vent d’Est assez soutenu. Les dérives orientées à l’Est devraient prendre un axe plus Sud­Est, au moins les 48 prochaines heures. Puis à partir de mercredi, les vents s’orientent au Nord­Est et devraient faire revenir les dérives à l’Est. La force du vent restant soutenue les radeaux devraient se disloquer et les arrivages se faire par petits paquets. Pour les
deux prochains jours, la côte Atlantique dans sa totalité devrait voir arriver les algues et le Sud Caraïbe pourra lui aussi recevoir quelques radeaux. Puis dès le milieu de semaine, la menace reste sur le côté Atlantique, alors que le Sud Caraïbe a plus de chance de les voir passer.

Tendance pour les 2 prochaines semaines :
Encore des échouements à prévoir. L’Est des Antilles est encore bien garni en radeaux, les 15 prochains jours ne suffiront pas à tout faire voyager en mer des Caraïbes.


GUYANE:

Prévisions pour les 4 prochains jours:
Risque faible

Les détections restent très rares aux alentours de la Guyane et les courants restent défavorables à des échouements sur les côtes guyanaises. Le risque reste faible.

Tendance pour les 2 prochaines semaines
Risque faible

Peu de radeaux en vue sur les 3 derniers jours, mais possibilité de non détection due à la couche nuageuse. Les quelques radeaux détectés au niveau de l’Amapa devraient tourner sur place ou être éjectés plus au large.

 

Source : Meteo France – Sargasses 2023

Sargassum Monitoring, site de vérification Météo France

 

21/01/2023 Sargassum seaweed Satellite views

 

21/01/2023 SOURCE USA

 

Panama – San Andres (Colombia) – Providencia y Santa Catalina (Colombia) – Costa Rica:

Mexico – Texas – Louisiana – Gulf of Mexico:

Florida – Louisiana – Keys :

 


21/01/2023 SOURCE MEXICO

Satellite warning of floating sargassum presence in the Caribbean Sea

2023-01-21. Approximate area: 22,208 km². Estimated weight 3,054 t

Satellite warning of floating sargassum presence in the Gulf of Mexico

2023-01-21. Approximate area: 6,477 km². Estimated weight 891 t

Sources :

NASA-UNIVERSITY SOUTH FLORIDA

SIMAR-CONABIO

MÉTÉO FRANCE Antilles Francaises : 16/01/2023 Bulletin de prévision d’échouements de sargasses pélagiques

 

Saint Martin / Sint Maarten – Saint Barth:

Indice de confiance : 2/5

Prévisions pour les 4 prochains jours:
Analyse sur la zone Antilles / Guyane:
L’image satellitaire du 15/01/23, qui malgré les nombreux nuages sur les îles, permet de faire des détections de sargasses: à l’est de l’arc antillais, le bassin atlantique reste particulièrement chargé. Le courant global d’est à sud­est prend une dominante sud­est. Du côté de la Guyane, de rares détections semblent s’échapper de l’embouchure de l’Amazone et sont repris dans le courant des Guyanes. Détection qui reste tout de même à confirmer.

Analyse autour des Iles du Nord:
Risque d’échouement
Les images satellitaires des 13 et 15 janvier ont été exploitées pour faire les détections de ce bulletin. Malgré tout les détections ne sont pas possibles autour des îles et jusqu’à 150 km en raison de la densité nuageuse. Au­ delà des 150 km, de nombreux radeaux à l’est de Barbuda transitent par le courant d’est à sud­ est, avec un risque d’échouement associé sur les îles du Nord. Il en est de même pour les sargasses
(détections du 13) cheminant entre Antigua et Barbuda.

Tendance pour les 2 prochaines semaines :
Des échouements en perspective
Au vue des détections sur les images satellitaires, des échouements sont à craindre dans les 2 semaines sur de nombreuses îles.

Tendance pour les 2 prochains mois :
Des échouements de sargasses en vue!
Des échouements sont attendus pour les 2 prochains mois, aussi bien en Martinique, qu’en Guadeloupe, ainsi que les îles du Nord.

 


Guadeloupe:

Indice de confiance : 3/5

Prévisions pour les 4 prochains jours:
Nombreux échouements à prévoir

L’image du 15/01/2023 a permis de faire de nombreuses détections à l’est de la Guadeloupe. Cependant la visibilité n’est pas optimale pour le sud, qui reste très nuageux depuis quelques jours, sans grande détections possibles.

1- la plupart des radeaux se trouvent dans un rayon de 100 km à l’Est de la Grande-Terre. Les radeaux au sud-sud-est pourront s’échouer sur Marie-Galante et les Saintes dans les 36 à 72h; une partie favorisée par le courant de sud devraient venir s’échouer sur le sud de la Désirade, le risque d’échouement sur le sud de Grande-Terre est plus faible, mais tout de même présent. L’est de la Basse-Terre, pourrait également voir arriver quelques sargasses.

2- Plus proche des terres, quelques sargasses isolées peuvent finir leur course, notamment sur Marie-Galante ou encore sur la Désirade ou le nord Grande-Terre, dans ces prochaines heures.

Tendance pour les 2 prochaines semaines
Des échouements en perspective

Au vue des détections sur les images satellitaires, des échouements sont à craindre dans les 2 semaines sur de nombreuses îles.

 


MARTINIQUE:

Indice de confiance: 2/5

Prévisions pour les 4 prochains jours:
Échouements réguliers mais en quantité limitée

La situation sargasses présente une légère évolution, qui aura des conséquences pour la Martinique. De nombreux radeaux sont détectés, loin, 300 à 400 km à l’Est. Là, pas d’évolution ! Mais certains de ces radeaux ont voyagé vers la Barbade ces dernières semaines. Certains sont passés au Nord de cette île, et d’autres l’ont évitée par le Sud et remontent dans la Canal Ste-Lucie / Barbade. Les nappes au large à l’Est remonte vers les îles plus au Nord. Les radeaux dans l’Est de la Barbade, proches de la Barbade ou dans le canal la séparant de Ste-Lucie représentent une menace d’échouement pour nos côtes. Pour le moment, les détections ne font pas état de gros amas, mais plutôt de filaments qui se disloquent plus ou moins. Les dérives étant de Sud Est le long de notre littoral, les secteurs les plus à risque sont, dans l’ordre, le Sud Atlantique et le Sud Caraïbe. Le Nord Caraïbe est lui aussi menacé, mais il faut que les algues arrivent à contourner au plus prêt la presqu’île de la Caravelle.

Tendance pour les 2 prochaines semaines
Des échouements en perspectives

Au vu des détections sur les images satellitaires, des échouements sont à craindre dans les 2 semaines sur de nombreuses îles.

 


GUYANE:

Prévisions pour les 4 prochains jours:
Risque faible

Avec des détections rares et des courants non favorables aux échouements, le risque est faible au cours des prochains jours.

Tendance pour les 2 prochaines semaines
Peu de risque d’échouement

Les détections en sorties d’embouchure méritent d’être vérifiées, cependant les courants ne sont pas favorables aux échouements sur les côtes guyanaises.

 

Source : Meteo France – Sargasses 2023

14/01/2023 Sargassum seaweed Satellite views

 

14/01/2023 SOURCE USA

sargassum satellite sargazo sargasses nasa FIU 2023

 

Panama – San Andres (Colombia) – Providencia y Santa Catalina (Colombia) – Costa Rica:

Mexico – Texas – Louisiana – Gulf of Mexico:

Florida – Louisiana – Keys :

 


15/01/2023 SOURCE MEXICO

Satellite warning of floating sargassum presence in the Caribbean Sea

2023-01-15. Approximate area: 13,313 km². Estimated weight 1,831 t

Satellite warning of floating sargassum presence in the Gulf of Mexico

2023-01-15. Approximate area: 6,813 km². Estimated weight 937 t

Sources :

NASA-UNIVERSITY SOUTH FLORIDA

SIMAR-CONABIO

06/01/2023 Sargassum seaweed Satellite views

 

06/01/2023 SOURCE USA

Panama – San Andres (Colombia) – Providencia y Santa Catalina (Colombia) – Costa Rica

Mexico – Texas – Louisiana – Gulf of Mexico

Florida – Louisiana – Keys

 

06/01/2023 SOURCE MEXICO

Satellite warning of floating sargassum presence in the Caribbean Sea

2023-01-06. Approximate area: 9,364 km². Estimated weight 1,288 t

Satellite warning of floating sargassum presence in the Gulf of Mexico

2023-01-06. Approximate area: 1,725 km². Estimated weight 237 t

 

Sources :

NASA-UNIVERSITY SOUTH FLORIDA

SIMAR-CONABIO

ANTILLES FRANCAISES : 02/01/2023 BULLETIN DE PREVISION D’ECHOUEMENT DES SARGASSES PELAGIQUES

 

 

Saint Martin / Sint Maarten – Saint Barth, carte de risque d’échouement pour les 4 prochains jours

Indice de confiance : 3/5
Risque faible

Les images des 30, 31 décembre et 01 janvier ont été exploitées pour réaliser ce bulletin. Les radeaux semblent peu nombreux autour des îles du Nord, ainsi qu’à l’est de ces îles.

Analyse autour des Iles du Nord:
Risque faible
Les images des 30, 31 décembre et 01 janvier ont été exploitées pour réaliser ce bulletin. Les radeaux semblent peu nombreux autour des îles du Nord, ainsi qu’à l’est de ces îles.

Prévisions pour les 4 prochains jours:

Analyse sur la zone Antilles / Guyane:

La ZCIT (zone de convergence inter tropicale) commence à redescendre vers le Sud et avec elle les nuages qui nous voilaient la situation. Peu ou pas de détections pour la zone guyanaise, et dans les courants venant vers l’arc antillais. L’Atlantique est pauvre en détection du fait de la couverture nuageuse, ou du passage hors fauchée des satellites. On restera donc sur les détections de la semaine passée. De très nombreuses détections dans l’Est jusqu’à plus de 400 km de nos côtes. Avec la reprise de l’alizé, les dérives se sont orientées au Sud­ Est et ont gagné en vélocité. Une partie des algues les plus éloignées descendent d’abord vers la Barbade puis remontent vers la Martinique, les autres partent directement vers la Dominique et les îles plus au Nord.

Tendance pour les 2 prochaines semaines:
Échouements réguliers mais en quantité limitée

De très nombreuses détections dans l’Est à 400 km et plus pour l’essentiel de la masse d’algue, qui stagne à cet endroit puis sont prises dans un flux plus rapide induit par le fraîchissement des alizés. Des filaments se sont déjà détachés de l’amas principal et sont déjà en route vers nos îles.

 

Guadeloupe, carte de risque d’échouement pour les 4 prochains jours:

Indice de confiance : 3 /5

Prévisions pour les 4 prochains jours:
Analyse sur la zone Antilles / Guyane:
La ZCIT (zone de convergence inter tropicale) commence à redescendre vers le Sud et avec elle les nuages qui nous voilaient la situation. Peu ou pas de détections pour la zone guyanaise, et dans les courants venant vers l’arc antillais. L’Atlantique est pauvre en détection du fait de la couverture nuageuse, ou du passage hors fauchée des satellites. On restera donc sur les détections de la semaine passée. De très nombreuses détections dans l’Est jusqu’à plus de 400 km de nos côtes. Avec la reprise de l’alizé, les dérives se sont orientées au Sud­ Est et ont gagné en vélocité. Une partie des algues les plus éloignées descendent d’abord vers la Barbade puis remontent vers la Martinique, les autres partent directement vers la Dominique et les îles plus au Nord.

Analyse et prévision autour de la Guadeloupe:
Un risque d’échouement toujours présent
Les détections sont faites en partie avec les images des 30 et 31 décembre, malgré les nombreux nuages, ainsi que celle du satellite défilant du 01 janvier.
­ Au nord de la Grande­Terre, un filament est détecté, il devrait poursuivre sa route jusqu’en mer des Caraïbes sans impacter le littoral de la Guadeloupe.
­ entre Grande­Terre, Marie­ Galante et la Basse­Terre des radeaux circulent et s’échoueront dans les prochaines 24h essentiellement sur l’est de la Basse­Terre, avec un risque également sur le littoral sud de la Grande­Terre, peut­ être plus précisément sur la moitié ouest de ce littoral. Des filaments circulent dans le canal de la Dominique. Des échouement sont probables sur l’est et le sud de Marie ­Galante, le risque semble toutefois être plus important pour les Saintes. Un radeau, à une centaine de km, à l’est de la Dominique progresse vers les îles. Les courants sont favorables à un passage de ce radeau dans le canal de la Dominique, avec un risque d’échouement sur le sud de Marie Galante et des Saintes pour jours à venir.

Tendance pour les 2 prochaines semaines :
Échouements réguliers mais en quantité limitée
De très nombreuses détections dans l’Est à 400 km et plus pour l’essentiel de la masse d’algue, qui stagne à cet endroit puis sont prises dans un flux plus rapide induit par le fraîchissement des alizés. Des filaments se sont déjà détachés de l’amas principal et sont déjà en route vers nos îles.

 

BULLETIN DE PREVISION D’ECHOUEMENT DES SARGASSES PELAGIQUES SUR LA MARTINIQUE

Carte de risque d’échouement pour les 4 prochains jours:

Indice de confiance : 1/5

Analyse sur la zone Antilles / Guyane:
La ZCIT (zone de convergence inter tropicale) commence à redescendre vers le Sud et avec elle les nuages qui nous voilaient la situation. Peu ou pas de détections pour la zone guyanaise, et dans les courants venant vers l’arc antillais. L’Atlantique est pauvre en détection du fait de la couverture nuageuse, ou du passage hors fauchée des satellites. On restera donc su les détections de la semaine passée. De très nombreuses détections dans l’Est jusqu’à plus de 400 km de nos côtes. Avec la reprise de l’alizé, les dérives se sont orientées au Sud ­Est et ont gagné en vélocité. Une partie des algues les plus éloignée descendent d’abord vers la Barbade puis remontent vers la Martinique, les autres partent directement vers la Dominique et les îles plus au Nord.

Analyse autour de la Martinique:
Échouements réguliers mais en quantité limitée
Les sargasses détectées à l’Est continuent d’alimenter des dérives qui se sont mises en place avec le renforcement de l’Alizé. Elles voyagent d’abord vers le Sud­ ouest en direction de la Barbade, puis remontent vers notre île. Les pauvres détections de ces derniers jours ne permettent pas d’être précis, mais il faut s’attendre encore à des échouements sur la côte Atlantique. Un risque plus léger pour le Sud Caraïbe.

Tendance pour les 2 prochaines semaines :
Échouements réguliers mais en quantité limitée
De très nombreuses détections dans l’Est à 400 km et plus pour l’essentiel de la masse d’algue, qui stagne à cet endroit puis sont prises dans un flux plus rapide induit par le fraîchissement des alizés. Des filaments se sont déjà détachés de l’amas principal et sont déjà en route vers nos îles.

 

BULLETIN DE PREVISION D’ECHOUEMENT DES SARGASSES PELAGIQUES SUR LA GUYANE

Carte de risque d’échouement pour les 4 prochains jours:

Analyse sur la zone Antilles/Guyane:
La ZCIT (zone de convergence inter tropicale) commence à redescendre vers le Sud et avec elle les nuages qui nous voilaient la situation. Peu ou pas de détections pour la zone guyanaise, et dans les courants venant vers l’arc antillais. L’Atlantique est pauvre en détection du fait de la couverture nuageuse, ou du passage hors fauchée des satellites. On restera donc su les détections de la semaine passée. De très nombreuses détections dans l’Est jusqu’à plus de 400 km de nos côtes. Avec la reprise de l’alizé, les dérives se sont orientées au Sud­ Est et ont gagné en vélocité. Une partie des algues les plus éloignée descendent d’abord vers la Barbade puis remontent vers la Martinique, les autres partent directement vers la Dominique et les îles plus au Nord.
Analyse à proximité des côtes Guyanaises:
Pas de risque.
Pas de détections, donc pas de risque. Si toutefois des radeaux nous avaient échappés, la côte la plus exposée au vu des dérives se trouve entre Sinnamary et le Maroni, les côtes plus au Sud aussi mais dans un second temps.
Tendance pour les 2 prochaines semaines :
Pas de risque
Pas de détections dans les zones pouvant apporter du danger dans les 15 prochains jours.

 

Source : Météo France Guadeloupe – Martinique & Guyane