MÉTÉO FRANCE : 06/03/2023 Prévision d’échouements d’algues sargasses

 

Saint Martin / Sint Maarten – Saint Barth:

Indice de confiance : 3/5

Prévisions pour les 4 prochains jours:
Analyse sur la zone Antilles / Guyane:
Guyane : pas de détections.
Antilles: La zone Atlantique à l’Est de nos îles est couverte d’algues. De nos côtes à 1 600 km au large avec des concentrations importantes, et légèrement moins denses sur les derniers milliers kilomètres avant les terres africaines. Nous n’en sommes encore qu’au début des échouements avec une saison qui a débuté
en avance et pas prête de se terminer.

Analyse autour des Iles du Nord:
encore des arrivages venus de l’est à nord ­est
Les images du 2 au 5 ont servi à cette analyse. L’est des deux îles françaises est chargé de nombreux petits radeaux ou filaments qui transitent dans un flux de nord­est vers les îles françaises. Les échouements sont donc encore attendus sur l’est et localement le nord des deux îles.

Tendance pour les 2 prochaines semaines :
Encore des algues sur nos côtes
Pas d’accalmie envisagée pour les 15 prochains jours. Les dérives se sont légèrement modifiées, mais rien de notable qui empêchera les sargasses de venir s’échouer sur nos côtes.


 

Guadeloupe:

Indice de confiance : 3 /5

Prévisions pour les 4 prochains jours:

Analyse et prévision autour de la Guadeloupe:
Les arrivages se poursuivent
Les images du 2 au 5 ont servi à cette analyse.
­ Un gyre est toujours présent à une dizaine de kilomètres des côtes du nord ­est de la Grande ­Terre. Il continue à ralentir le transit de plusieurs filaments. Ce gyre est entrain de constituer un amas et donnera, si ce n’est pas déjà fait, un arrivage important sur ce rivage. ­ Au sud de la Désirade, et entre Marie­ Galante et la Grande­ Terre De nombreux filaments ou petits radeaux qui transitent vers l’ouest à sud­ ouest continuant d’être la source des arrivages sur l’est de la Basse ­Terre. Le sud de la Grande ­Terre semble plus épargné mais des échouements s’y produisent sur les
plages exposées au flux d’est. ­ Plus au sud, les canaux des Saintes et de Dominique sont chargés de filaments et petits radeaux qui transitent principalement vers la Mer des Caraïbes. Mais le littoral des Saintes exposé au flux d’est reste menacé de façon assez continuelle. ­ L’est de Marie ­Galante est très chargé en petits radeaux parfois organisés en longs filaments. Les arrivages sur l’est de l’île vont donc continuer à se produire de façon plus ou moins continue.

Tendance pour les 2 prochaines semaines :
Encore des algues sur nos côtes
Pas d’accalmie envisagée pour les 15 prochains jours. Les dérives se sont légèrement modifiées, mais rien de notable qui empêchera les sargasses de venir s’échouer sur nos côtes.

 


 

Indice de confiance : 5/5

Analyse autour de la Martinique:
Les échouements ne sont pas finis !
Comme la semaine passée, les échouements seront nombreux et pourront localement être important par accumulation. Les dérives se sont axées Est­ Sud­ Est, mais aucune amélioration ou accalmie n’est envisagée. Avec les pannes d’alizés prévues les jours prochains, les côtes caraïbes habituellement épargnées, pourront également connaître, comme la semaine passée, de nouveaux arrivages.

Tendance pour les 2 prochaines semaines :
Encore des algues sur nos côtes
Pas d’accalmie envisagée pour les 15 prochains jours. Les dérives se sont légèrement modifiées, mais rien de notable qui empêchera les sargasses de venir s’échouer sur nos côtes.

 

Source : Météo France – Sargasses 2023

Sargassum Monitoring, site de vérification Météo France