Guadeloupe : Guadeloupe : Les sargasses s’accumulent, les nuisances olfactives et visuelles reviennent

POLLUTION Du matériel majoritairement financé par l’Etat est attendu pour retirer les algues

D’importantes masses de sargasses sont présentes le long de la côte nord-est de Grande-Terre (Guadeloupe). Photo d’illustration. — GILLES MOREL/SIPA

Des plages du nord-est de Grande Terre (Guadeloupe) ont une fois de plus été touchées par un échouement massif de sargasses. C’est la onzième fois depuis 2011 que le phénomène est observé. L’arrivée des algues marron a notamment touché la plage de la Porte d’Enfer, à Anse-Bertrand (Guadeloupe), particulièrement fréquentée à cette période de l’année, raconte La Première.

Une odeur désagréable
Le site est en effet plébiscité par les touristes comme les Guadeloupéens puisqu’il offre un accès à la mer ainsi que de nombreux chemins de randonnée. La présence de sargasses stagnantes constitue une nuisance olfactive et visuelle contre laquelle il est difficile de lutter. L’immense quantité d’algues déposées ne peut être dégagée efficacement qu’avec des machines.

La municipalité d’Anse-Bertrand a lancé un appel d’offres pour choisir l’entreprise qui ramassera les sargasses. L’opération commencera quand le matériel financé à 80 % par la préfecture sera livré. La commune dispose déjà d’un camion et attend désormais une tractopelle, un tracteur et une cribleuse.

Source: 20minutes.fr du 27/04/2022